Je n’ai pas encore lu L’anomalie d’Hervé Le Tellier qui vient de recevoir le prix Goncourt mais je me souviens qu’il était venu à Vienne en 2002 à l’invitation de Lettres sur cour.
Je me souviens qu’il avait lu quelques pensées ludiques extraites d’un livre dont le titre m’enchante : Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable.
Je me souviens de deux ou trois de ces aphorismes que je ne résiste pas au plaisir de vous livrer:

Je pense qu’en roulant sur l’autoroute, on aperçoit de très jolis châteaux, où l’on aimerait bien habiter. Et puis on se rappelle qu’ils sont près de l’autoroute.

Je pense que “se réveiller la nuit et habituer ses yeux à la pénombre” pourrait être une définition de la vie.

Je pense qu’une des raisons pour lesquelles je n’ai jamais sauté d’un pont à l’élastique, c’est que j’ai peur de pisser de trouille, et d’être à l’envers à ce moment-là.

Je me souviens qu’il a écrit aussi Joconde jusqu’à 100 et Joconde sur votre indulgence dont j’extrais ces quelques pépites, vous épargnant les points de vue de Georges Pérec ( dont pourtant je me souviens ), de l’hôtesse de l’air, d’Aloysus Alzheimer ( vous ne vous souveniez pas de son prénom ? À votre place, je m’inquiéterais !), du grand Schtroumpf, du Sar Rabindranath Duval ou du tonton flingueur… et 200 autres points de vue sur le célèbre tableau de Léonard de Vinci.

Le point de vue de l’amateur de jeux télévisés
– Monsieur Vinci ?

– Consonne.

– J. Madame Lisa ?

– Voyelle.

– O. Monsieur Vinci ?

– Consonne.

– C. Madame Lisa ?

– Voyelle.

– O. Monsieur Vinci ?

– Consonne.

– N. Madame Lisa ?

– Consonne

– D. Monsieur Vinci ?

– Voyelle.

– E. Madame Lisa ?

– Consonne.

– Et N. Ce qui donne : J – O – C – O – N – D – E – N. Trente secondes. (…) Monsieur Vinci ?

– Euh, cinq lettres.

– Madame Lisa ?

– Pas mieux.

– Alors, c’est à vous Monsieur Vinci.

– CONNE. C, O, deux N, E.

– Maître Capelo ?

– Oui, CONNE, féminin de con, populaire pour idiot. Mais c’est dommage, il y avait six lettres : DONJON.

Le point de vue de l’agent 007
– Ne nous sommes-nous pas déjà rencontrés, Monsieur ?

– Cond, my name est Cond. Joe Cond.

Le point de vue du bulletin scolaire

Mona est un modèle de discrétion. Elle pourrait toutefois mieux faire si elle ne restait pas tout le temps assise les bras croisés. Son sourire indéfinissable laisse parfois croire qu’elle se moque du monde.

A été autorisée par le conseil d’établissement à garder son châle sur la tête pendant les cours, à l’exception toutefois des exercices de gymnastique.

Cette approche ludique de la littérature évoque bien entendu celle de Raymond Queneau, en particulier ses Exercices de style et nous ne sommes pas surpris d’apprendre qu’Hervé Le Tellier est le président en exercice de l’ OULIPO ( ouvroir de littérature potentielle) qu’Italo Calvino, Raymond Queneau et Georges Perec ont fréquenté plus ou moins assidûment depuis sa création en 1960.
Le travail oulipien, à la fois savant et amusant montre que la création littéraire naît de la contrainte. C’est Georges Perec qui a poussé le bouchon le plus loin en écrivant La disparition, un roman de plus de 300 pages sans utiliser la lettre E. En voici un court extrait de l’introduction : « L’ambition du Scriptor [celui qui écrit], son propos, disons son souci, son souci constant, fut d’abord d’aboutir à un produit aussi original qu’instructif, à un produit qui aurait, qui pourrait avoir un pouvoir stimulant sur la construction, la narration, l’affabulation, l’action, disons, d’un mot, sur la façon du roman d’aujourd’hui ».
Mais c’est l’ombre de Si par une nuit d’hiver un voyageur d’Italo Calvino qui plane au-dessus de L’anomalie dont les chapitres parodient tour à tour le polar, le roman psychologique, le roman d’amour, le roman d’espionnage…

Et pour rebondir sur mon dernier kaléidoscope, mon fils Jonathan m’a fait parvenir cette vidéo de moins de deux minutes : c’était il y a 40 ans et Coluche dénonçait déjà les violences, le racisme et le manque de formation de la police.

C’est Georges Perec qui a écrit cette définition de mots croisés : A déjà commencé… en six lettres . La réponse est ROSION !


Et c’est le grand philosophe Francis Blanche qui a osé ce calembour : C’est en sciant que Léonard devint scie.

One thought on “Kaléidoscope 124: Hervé Le Tellier. OULIPO. Mona Lisa. Georges Perec…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *